La Fête du Miel de Châtillon

Le nectar des dieux, protagoniste de La Fête du Miel de Châtillon (AO)

Le dernier week-end d’octobre, les 30 et 31, le précieux nectar divin devient l’acteur principal d’une foire qui a désormais plus de dix ans et qui transforme le bourg de Châtillon, à l’embouchure de la vallée du Cervin, en une ruche de stands et de vitrines teintes en jaune, orange et noir. La manifestation célèbre cet élixir de longue vie qui, au cours des siècles, a accompagné l’Homme, lui donnant force et énergie. «Rosée céleste» ou «salive des étoiles», telles sont certains des épithètes avec lesquels les philosophes et poètes comme Aristote et Virgile ont défini ce précieux aliment, encore recherché et apprécié de nos jours pour ses bénéfices sur la santé.

Au cours de ces deux journées, Châtillon devient la fleur qui, avec son nectar, attire les visiteurs gourmands, fascinés par les abeilles ou passionnés d’apiculture. Dans la rue centrale du bourg, véritable «route du miel», les producteurs de toute la région exposent, vendent et racontent les divers types de miels, du classique miel de fleurs aux plus particuliers miels de pissenlit, châtaignier et rhododendron, mais ils proposent aussi différentes spécialités à base de miel sans oublier de nombreux objets artisanaux sur le thème.

L’événement, organisé par l’administration communale en collaboration avec la Pro-loco, l’Assessorat de l’agriculture et l’Association du syndicat d’apiculture de la Vallée d’Aoste, est en outre l’occasion de récompenser les meilleurs miels de l’année ainsi que d’accueillir, chaque année, une autre ville du miel. Cette année, Asolo, candidate pour la «capitale de la culture 2024», sera présente à Châtillon et servira de stimulant pour une confrontation fructueuse avec une autre réalité, celle de continuer à assurer la qualité de production de ce produit, fierté de l’œnogastronomie régionale.

La foire de Châtillon a, entre autres, la tâche de clore l’agenda annuel des rendez-vous nationaux dédiés à ce nectar sucré et propose diverses activités adressées aux enfants et aux adultes: des visites guidées à la découverte de la vie des précieux insectes – fondamentaux pour notre planète – mais aussi des rendez-vous culturels avec la lecture de contes et de poésies sur le miel.

En passant de Pablo Neruda à Giovanni Pascoli, Shakespeare et Montale, le miel adoucira l’entrée dans l’automne de tous ceux qui voudront s’emparer de pots de douceur pour affronter l’hiver.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp